fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

« Il faut garantir la transmission des savoirs tout en modifiant le format d’apprentissage »

07 Fév 2023

conducteurs , emploi , Formation

Dossiers > Formation. Spécial métiers en tensions > « Il faut garantir la transmission des savoirs tout en modifiant le format d’apprentissage »

Article présent dans le dossier : Formation. Spécial métiers en tensions

Interview Marc Ciais, responsable de la filière Ferroviaire à l’Ecole supérieure des Techniques aéronautiques et de construction automobile (Estaca).

Ville, Rail & Transports.  L’Estaca est partie prenante du projet Ferrocampus de Saintes, en Charente-Maritime. Quel est l’apport de votre école ?

Marc Ciais. Nous sommes associés avec l’école d’ingénieurs de la Rochelle EIGSI pour développer des programmes de bachelors (bac+3) à partir de la rentrée 2023. Le référentiel est en cours de finalisation. La formation est assez nouvelle puisque le niveau bachelor dans le ferroviaire n’était jusque-là pas dispensé dans les grandes écoles. Elle l’était uniquement dans les entreprises.

Par ailleurs, les écoles d’ingénieurs délivrent aujourd’hui beaucoup de formations autour du matériel roulant et la mécanique, mais finalement peu autour de l’exploitation ferroviaire, ce qui sera le cas dans ces nouveaux programmes.

VRT. Pourquoi s’intéresser désormais à cette approche ?

M. C. Le ferroviaire est un sous-système : un train posé dans une rue ne peut pas circuler, il doit être en interface avec une infrastructure, des lignes d’alimentation électrique, et comme il se déplace, il est exposé à des risques encadrés par des règles de sécurité. Un certain ...

Il vous reste 77% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Formation. Spécial métiers en tensions dans le magazine VR&T n°668

DOSSIERS PrécédEnts

Equipementiers et services : RAILwAI exploite la richesse des données ferroviaires

Accessibilité, sécurité : les deux autres défis des JO

SPECIAL BUS

Le fournisseur de batteries Forsee Power vise l’équilibre en 2024