fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Le secteur ferroviaire organise la montée en compétence de ses salariés

07 Fév 2023

conducteurs , emploi , Formation

Dossiers > Formation. Spécial métiers en tensions > Le secteur ferroviaire organise la montée en compétence de ses salariés

Article présent dans le dossier : Formation. Spécial métiers en tensions

Pour séduire les candidats, de nombreux dispositifs de formation et de gestion de carrière sont lancés. Reste encore à féminiser les équipes.

Si les métiers du ferroviaire offrent la possibilité de travailler sur des projets innovants et de grande envergure, les conditions de travail jouent en négatif sur l’attractivité du secteur. Et obligent les entreprises à faire preuve d’ingéniosité pour attirer et retenir les collaborateurs. Toutes le reconnaissent : le secteur est en tension, et il est d’autant plus difficile de recruter que la majeure partie de l’activité a lieu la nuit ou le week-end, en extérieur, dans des conditions parfois difficiles.

Cible de choix, les jeunes, quel que soit leur niveau d’étude. Pas encore soumis aux obligations d’une vie familiale, ils sont plus susceptibles d’accepter un rythme de travail déconnecté des horaires traditionnels. « Mais dès qu’ils créent une famille, la vie personnelle prend plus d’importance. Nous travaillons sur la possibilité de passer sur des postes plus réguliers », explique Jean-François Milleron, directeur général adjoint France chez Colas Rail.

Quête de sens

Une solution existe pour séduire les jeunes : la question du sens, plutôt nouvelle dans le secteur. Le sens et l’utilité des métiers du ferroviaire commencent à s’imposer, voire à devenir des vecteurs d’épanouissement : « Nos collaborateurs sont très fiers de travailler sur le projet du Charles de Gaulle Express (futur métro automatique autour de Paris, ...

Il vous reste 77% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Formation. Spécial métiers en tensions dans le magazine VR&T n°668

DOSSIERS PrécédEnts

Equipementiers et services : RAILwAI exploite la richesse des données ferroviaires

Accessibilité, sécurité : les deux autres défis des JO

SPECIAL BUS

Le fournisseur de batteries Forsee Power vise l’équilibre en 2024