fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

Les formations aux métiers du rail se structurent

07 Fév 2023

conducteurs , emploi , Formation

Dossiers > Formation. Spécial métiers en tensions > Les formations aux métiers du rail se structurent

Article présent dans le dossier : Formation. Spécial métiers en tensions

Pour le tiers des employeurs du rail, les difficultés de recrutement constituent un frein à la croissance et au développement de l’entreprise, selon une étude publiée en février 2021 par l’Agence pour la formation des adultes (AFPA) des Hauts-de-France, première région ferroviaire de France. 

En cause notamment, une filière peu visible car « éclatée » entre quelques grands donneurs d’ordre et une multitude de TPE et PME. Mais aussi « une offre de formation inadaptée aux besoins ou qui manque de lisibilité, faute d’une remontée collective des attentes à l’échelle de la filière », selon les auteurs du rapport.

Pour y faire face, l’Afpa Hauts-de-France propose trois leviers : une gestion prévisionnelle des emplois et compétences régionales de la filière, un renforcement de son attractivité et l’adaptation de l’offre de formation - initiale, continue ou dans l’enseignement supérieur. Des préconisations que le Conseil national de l’industrie a fait siennes dans son avenant au contrat stratégique de la filière ferroviaire de juillet 2021. 

Dans ces réflexions, les campus des métiers et qualifications (CMQ), qui regroupent des établissements d’enseignement secondaire et supérieur, de formation initiale ou continue et sont construits autour d’un secteur d’activité, sont amenés à jouer un rôle essentiel. Dans les Hauts-de-France, le campus du ferroviaire, de l’industrie automobile et de l’écomobilité couvre un large spectre de formations de ces trois secteurs stratégiques.

<...

Il vous reste 77% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Formation. Spécial métiers en tensions dans le magazine VR&T n°668

DOSSIERS PrécédEnts

Equipementiers et services : RAILwAI exploite la richesse des données ferroviaires

Accessibilité, sécurité : les deux autres défis des JO

SPECIAL BUS

Le fournisseur de batteries Forsee Power vise l’équilibre en 2024