fbpx

Je me connecte

E-mail*
Mot de passe*

> Mot de passe oublié?

Je m'inscris

*Champs obligatoires

Conformément à la loi « informatique et libertés » du 6 janvier 1978 modifiée en 2004, vous bénéficiez d’un droit d’accès et de rectification aux informations qui vous concernent.
1. Mon Compte
2. Mes activités
3. Mes Newsletters

Vous devez lire et accepter nos conditions générales de vente et d’utilisation *

* Mentions obligatoires

Je souhaite recevoir la newsletter :

Je m'enregistre

Mot de passe oublié ?

Recevez chaque mercredi
le sommaire de notre LETTRE CONFIDENTIELLE
et soyez informé des dernières actualités essentielles
de la mobilité et des transports.

Je valide !
Inscrivez-vous
ou connectez-vous
X
X

X

Recevoir des contenus similaires

Sélectionnez la catégorie ci-dessous pour être alerté(e) dès qu’un article évoquant ce sujet est publié sur notre site.

X

RAJOUTER A MON PORTE DOCUMENT

Sélectionnez un dossier :

Créer un nouveau dossier

« La pénurie de candidats touche aussi les centres de formation »

07 Fév 2023

conducteurs , emploi , Formation

Dossiers > Formation. Spécial métiers en tensions > « La pénurie de candidats touche aussi les centres de formation »

Article présent dans le dossier : Formation. Spécial métiers en tensions

L’année 2021 a été rythmée par une reprise de l’activité post-Covid-19 dans les transports routiers de voyageurs, de marchandises et la logistique, ce qui a accentué les tensions sur les recrutements, relève le rapport de l’Observatoire prospectif des métiers et des qualifications dans les transports et la logistique (OPTL), publié en décembre 2022.

Ville, Rail & Transports. L’activité des entreprises de transport a retrouvé peu ou prou son niveau d’avant-Covid. Quelles sont les conséquences sur l’emploi ?

Michel Chalot. Plus de la moitié des entreprises font effectivement part de difficultés à recruter, surtout dans les métiers de la conduite. Elles pointent la pénurie de candidats sur le marché de l’emploi et dans les centres de formation. Dans plus d’un tiers des cas, le manque d’attractivité explique ces difficultés.

Les recruteurs mettent aussi en avant un décalage entre les profils des candidats et les prérequis attendus. Par exemple, les entreprises du transport sanitaire déplorent le manque de diplômés.

Dans le transport routier de voyageurs, la formation et l’expérience sont les principaux motifs d’inadéquation des profils, tandis que dans les transports de marchandises c’est la motivation qui est souvent en cause. Les freins au recrutement sont aussi liés aux caractéristiques des postes à pourvoir : les horaires décalés et la rémuné...

Il vous reste 77% de l'article à lire
L'accès à la totalité du dossier est réservé aux abonnés, aux utilisateurs d’un porte-monnaie ou aux acheteurs de l’article à l’unité.

Retrouvez le dossier Formation. Spécial métiers en tensions dans le magazine VR&T n°668

DOSSIERS PrécédEnts

Equipementiers et services : RAILwAI exploite la richesse des données ferroviaires

Accessibilité, sécurité : les deux autres défis des JO

SPECIAL BUS

Le fournisseur de batteries Forsee Power vise l’équilibre en 2024